);

Le kitesurf à Saint Martin

Kitez dans l’une des îles les plus surprenantes de la Caraïbe: Saint Martin!

Kite et fiesta sous les soleil des Antilles

Les îles du nord de la Caraïbe bénéficient d’alizés constants (15-25 nœuds) idéals pour se mettre au sport !

Un séjour kite sur l’île de St Martin, est le moyen idéal de combiner pratique du kitesurf et fiesta. Cette île unique aux deux nationalités compte parmi les meilleurs endroits au monde pour faire la fête, mais ce sans rien abandonner aux conditions de glisse optimale, avec des alizés réglés comme un métronome de décembre à juillet!
Vous pourrez au choix séjourner dans le joli village d’Oyster Pond, à la baie Orientale ou à Mont Vernomt pour profiter des spots de kitesurf principaux.


Le kitesurf à St Martin en détails

Le spot de la Baie Orientale

C’est devenu le spot officiel de kite de l’île.
Vous y trouverez un chenal dédié à la navigation des riders en face de l’école Wind Adventures. C’est le seul chenal de la baie que les riders sont autorisés à emprunter. Plus au nord, loin des rangées de transat, la plage de Mont Vernomt est également autorisée.

kitesurfing-lesson-sxm

La baie Orientale, lieu de prédilection de la pratique du sport est également le plus adéquat pour s’initier au kitesurf, la majorité des écoles locales optant désormais pour l’apprentissage en pleine eau.
Au cœur de l’animation, vous aurez accès à tous les sports aquatiques imaginables et serez à distance à pied des commerces, restaurants et bars.

Ce spot est également très prisé des rideurs expérimentés qui peuvent accéder aux vagues de Caye Verte ou au vent de l’îlet de Pinel.


Baie Lucas

Peut être sujet à turbulences quand on gréé trop près des arbres.

Attention, certaines parties du corail à baie lucas sont mises à nue à marrée basse. Bien étudier le reef de la falaise avant navigation, histoire de repérer les spots chauds.
Dans le cas d’une traversée jusqu’au Gallion, optez soit pour la méthode la plus sécu qui consiste à sortir par la passe de baie lucas et contourner tout le reef pour rejoindre l’autre baie, soit pour la méthode « ça passe ou ça casse », qui consiste à longer la côte et passer en rase-motte de la falaise –en gardant un œil sur les coraux en chemin.
Chez nous c’est passé 99 fois, ça a effectivement fait mal la seule fois où il y a eu dévente sur les seuls 50m où il ne fallait pas se planter….
Si vous avez le doute, prenez les 15 minutes de plus que ça prend de remonter au vent pour sortir de la baie par la grande porte…


Le Gallion

Un sujet à rallonge, le Gallion.
Spot parfaitement mythique (c’est magique de kiter au Gallion), il fut a une période interdit (la légende veut qu’un mélange de plainte des autres utilisateurs de la baie (clubs d’équitation et de surf) additionnée à un arrêté de la réserve naturelle ait initié la polémique), et aujourd’hui, à vrai dire, on ne sait plus trop.

Et le sujet passionne encore visiblement les foules puisqu’il a fallu moins de 2h après la mise en ligne de cet article pour que nous soyons inondés de mails -plus ou moins contradictoires- sur le sujet.

Interdit, pas interdit, a priori ça relèverait d’une perception individuelle puisqu’aux dernières nouvelles, les sanctions existent, mais la pratique continue…. à l’image de la jolie anarchie qui caractérise St Martin.

D’une manière générale, qu’il soit souriant ou bourru, le local reste votre meilleure source d’information: abordez les riders (St Martin compte toute une communauté de fervents kitesurfeurs, vous ne serez pas seuls) et demandez leur conseil quant au spot, aux conditions, aux précautions à prendre.

Rider ou non au Gallion, nous ne prendrons pas le parti ici de vous y encourager ni de vous en décourager: tenez-vous informés une fois sur place des dernières nouvelles sur le sujet.

Une chose, toutefois, qui était d’actualité du temps où l’interdiction n’existait pas encore, et qui l’est toujours: ne kitez pas à la passe (vers le nord du récif, là où se trouve le chenal) lorsque le bateau du surf club est amarré à la bouée.
Rien de tel pour vous mettre tout le line up à dos:  la passe est la seule vague exploitable des surfers -alors que tout le reste du reef peut être ridé par les kitesurfeurs expérimentés-. Pour la pérennité du sport n’aller pas zigzaguer entre les enfants!

 

 


Caye Verte

Caye Verte peut être une véritable bombe atomique pour les vagues, avec plus de tortues que vous n’en aurez jamais aperçues au cours d’une session, mais attention : wave rider expérimenté uniquement, les erreurs s’y payent !

Tintamarre

Cette petite île au large de la baie orientale présente un joli spot combinant lagon et vagues.
Accessible en bateau ou en kite (envisageable des riders expérimentés uniquement: remontée au vent pendant plus d’une heure, selon les conditions et l’orientation. A ne pas faire seul + prévoir des camel bags et une bonne protection solaire (lycra, chapeau, crème), même en hiver!).
Attention aux vagues sur reef , certains endroits touchent.
Le retour en downwinder sur St Martin est super sympa.
Comptez une bonne demi journée pour la balade (vous dormirez bien ce soir là!).

Baie Nettlé

La seule baie praticable de la côte Ouest de l’île, à 10mn de Marigot, présente de bonnes conditions en nord-est.

Côté Hollandais

Egalement testé: baie longue, en sud/ sud-est, Guana bay (attention au shore break et aux déventes selon l’orientation)
Déconseillé: le lagon. Rafaleux, dangereux et crado.


Séjour kite à St Martin, FAQ

Dangers à terre

La criminalité est une encyclopédie en 12 volumes à St Martin, ne laissez pas une inattention gâcher votre séjour. Pas de paranoïa, mais de la vigilance.
Evitez les endroits chauds de l’île, ne retirez pas d’argent de nuit, ne faites pas l’économie des taxis si besoin, ne quittez pas des yeux vos clefs, votre portefeuille –voire votre verre.


Dangers sanitaires

Le plus grand danger à SXM, c’est le moustique.
La dengue fait des ravages chaque année, et il n’existe rien d’autre que la prévention:  protégez votre peau avec des vêtements longs, mettez des lotions, et dormez avec une moustiquaire et un ventilateur.

L’eau du robinet est potable côté Français mais cela dépend du raccord: en gros, dans le doute, faites vos stocks d’eau…
Et buvez beaucoup. On ne le répètera jamais assez…


Dangers en kitesurf

La Caraïbe, certes c’est magique, mais le Corail, ça fait mal….
La meilleure chose là encore, c’est la prévention. Renseignez vous auprès des locaux où évoluez sans précipitation en découvrant un spot.
Si vous ne pouvez éviter la vautre, évitez au moins l’infection en passant vos plaies immédiatement au citron.
Oui ça fait un mal de chien, mais c’est la seule manière de neutraliser le corail. L’économie de cette étape désagréable peut avoir de bien plus lourdes conséquences.
Autre créature sympa bien placée dans le palmarès des emmerdements, l’oursin, qui se décline en blanc ou en noir (ce dernier étant le plus désagréable).
Les techniques d’extraction se valent, sachez juste que ça fait plus mal une fois qu’ils sont sortis que lorsqu’ils sont dedans (et ouais !) mais que, comme la nature est bien faite, si vous n’avez pas le courage de les sortir un à un, votre corps s’en chargera à raison d’une jolie infection : tout un programme !


A faire sur l’île

Les non pratiquants comme les angoissés de la pétole peuvent sereinement venir à Saint Martin !

En sus du kitesurf, les activités sont simplement innombrables sur la baie: SUP, wakeboard, plongée, parapente ascensionnel, jet ski, pêche, voile, hobbie cat, surf, kayak, ballades, naturisme (si c’est considéré comme une activité), paintball, quad, équitation, accro-branche, et on en passe, l’île est internationalement connue pour ses fêtes endiablées qui vous garderont éveillé jusqu’aux aurores, sans compter que c’est l’un des berceaux de la gastronomie (Grand Case vous laissera l’embarras du choix)…